VOS PLUS BEAUX VOYAGES DE CHASSE ET DE PECHE EN ARGENTINE | NOUS CONTACTER
HACIENDA LA HUERTA : 16, RUE JEAN-BAPTISTE CHOPIN - 69009 LYON
TELEPHONE : 06 82 41 20 16

carte chasse argentine pampa gros gibier
Période de voyage
1 mars au 30 août.
L’Argentine, plus connue pour le succès de ses chasses aux petits gibiers, s’avère être également une excellente destination de chasse aux grands gibiers. Qu’elle se pratique à l’approche, à l’affût ou à cheval, la chasse du grand gibier en Argentine se passe le plus souvent dans des décors fabuleux et dans des immensités considérables. Certaines espèces sont endémiques, d’autres ont été importées il y a plusieurs siècles.
Grands gibiers : cerf colorado, cerf axis, ibex, puma, sanglier et antilope cervicapre.

Modes de chasse, gibiers et saisons


Cerfs, Antilopes, chevreuil, sangliers, Puma


Le cerf colorado est en fait l’équivalent de notre cerf élaphe européen. Il s’avère que l’Argentine est particulièrement propice au développement de superbes trophées pouvant osciller dans la tranche des 6 à 10 kg. La chasse se déroule à pied à l'approche, au mirador ou à cheval lorsqu’il s’agit de l’approcher dans les immenses forêts bordant la Cordillère des Andes, décors grandioses s’il en est dans lesquels nous vous proposons de venir chasser ce cerf dit « rouquin » durant la période de brame se situant au mois de mars.

La chasse de l’antilope cervicapre et du cerf axis est organisée sur de nombreuses propriétés que nous repérons chaque année pour en connaître les trophées, ces zones vont du nord de Buenos Aires à l’extrême nord du pays où résident quelques beaux spécimens. La chasse se pratique à l’approche avec un guide. Les heures de début et de fin de journée sont préconisées pour ce type de chasse. Cet animal très farouche est souvent tiré à de grandes distances (150 à 200 m, voire plus).
Le cerf axis se chasse également à l’aube et au crépuscule. Sa robe tachetée le confond assez bien dans la nature. L’animal (100 kg) est moins lourd que notre cerf européen. La meilleure période est de mars à fin avril. La chute des bois commence en juin.

Le guazuncho, d’une vingtaine de kilos et un peu plus petit que notre brocard européen, le guazuncho se chasse essentiellement à l’aube et au crépuscule. Il vit dans le même biotope que le puma, à savoir des zones arbustives entrecoupées de clairières herbagées. Les zones de chasse se situent également dans la province de Formosa bien qu’il soit également présent dans la Province de Santa-Fe où nous avons notre hacienda.

Le sanglier européen "sus crofa" est également très présent avec de très beaux spécimens bien armés (20 a 25cm) est assez fréquent
les chasses que nous vous proposons sont soit à l'affut ou bien en chasse itinérante en bateau, cette dernière formule très originale se pratique par la mer, on accède par l'estuaire d'un fleuve important à des kilomètres de canaux naturels constitués au fil des années et qui forment un marais de plusieurs milliers d'hectares tantôt en eau ou a sec au gré des marées. deux fois par jour cette zone se transforme en énorme "bauge" ou viennent se retrouver tous les sangliers de la région, la salinité des ses terres explique sans mal l'attirance de ces derniers pour ce fabuleux biotope naturel. La chasse y est courte (3h) du fait du rythme des marées mais pleine d'actions car les bandes de sangliers y sont importantes.

Le sanglier à lèvres blanches ou pecari labiado et le sanglier à collier ou pecari de collar. Tous deux se chassent à l’approche ou à l’affût le matin et le soir au bord des points d’eau. Nous disposons pour cela d’un territoire unique. Une forêt de plus de cent kilomètres bordant un marais long de 350 km et large de 10 km. C’est en fait une « bauge » immense et permanente où ces nombreux suidés arrivent par bandes de cinquante pour certaines compagnies. Nous organisons également cette chasse très particulière dans la Province de Formosa.

Le puma, de la même famille que le couguar nord-américain, vient régulièrement sévir dans les troupeaux de moutons et de chèvres de nos amis éleveurs des Pampas du sud de l’Argentine mais également des grandes forêts du nord dans la province de Formosa. Sa chasse nécessite une préparation et un repérage minutieux, le puma est un animal extrêmement intelligent et très méfiant, se déplaçant fréquemment la nuit et sur de longue distances.
Notre chasse se déroule donc une fois l’animal repéré. Le pied est fait au même titre que pour nos cerfs ou sangliers, puis une « attaque » en règle du secteur est organisée avec chiens et rabatteurs afin de le localiser. Une fois les chiens lancés, le puma inévitablement ou presque, ne tarde pas tel un gros chat à se réfugier au plus haut d’un arbre afin de se mettre hors de portée des crocs de ces chiens. Souvent petits ou malingres, les chiens ne pourraient lui faire aucun mal tant il est naturellement beaucoup plus fort mais la nature est ainsi faite… Vous suivrez donc la plupart du temps cette chasse à cheval dans des biotopes assez diversifiés tels que de petites forêts arbustives mais aussi des palmeraies humides avec de grandes clairières où se repaissent chèvres, vaches et gazunchos (chevreuil local). Tout cela forme la nourriture et le biotope idéal pour le puma. Votre approche finale se fait donc à pieds rapidement dès la voix des chiens entendue ou guidé par un de nos pisteurs venu vous prévenir le cas échéant. Votre tir sera comme pour le tir d’un léopard africain, à savoir sur l’arbre, à une quarantaine de mètres de distance, ou moins si la forêt est dense. Il existe dans nos régions du nord de la province de Formosa, deux tailles distinctes de puma : l’une allant jusqu’à 55 kg pour les plus gros, et l’autre pouvant dépasser les 90 kg.

Les calibres à trajectoire tendue habituellement utilisés sont les 7 RM, 300 WM, 300 et 8x68 S. Une lunette de bonne facture est préférable avec un bon indice crépusculaire.