VOS PLUS BEAUX VOYAGES DE PECHE EN ARGENTINE | NOUS CONTACTER
HACIENDA LA HUERTA : 16, RUE JEAN-BAPTISTE CHOPIN - 69009 LYON
TELEPHONE : 06 82 41 20 16

tarjeta pesca argentina dorado a la huerta
Période de voyage
du 1 septembre au 30 avril.
La Huerta, située sur les bords du Parana à 450 km au nord-ouest de Buenos-Aires, est la destination « dorado » par excellence. Vorace à souhait, cet étonnant poisson est le carnassier le plus combatif et le plus fantasque de la planète.
Ce poisson, sauteur dès qu’il est piqué, est doté d’une dentition et d’une force remarquable, ce qui fait de lui un des poissons les plus redoutables du fleuve. La Huerta est le paradis des poissons à la toison d’or. Du bout du jardin de notre hacienda, sur des dizaines de kilomètres de rivières et d’affluents, venez vous mesurer à l’un des plus puissants « carnassiers/salmonidés » qui soient : « El Dorado ».

Modes de pêche, poissons et saisons


dorados, surubis, piranhas...


Le dorado, de la famille des salmonidés, se pêche principalement dans les zones de courant que forment les « arroyos », ces multiples bras du Parana qui séparent îles et marécages sur des dizaines de milliers d’hectares.
Les guides connaissent ces dédales de canaux et lagunes sur le bout des doigts. Notre personnel d’encadrement est formé d’anciens pêcheurs professionnels du Parana qui savent se positionner au mètre près de Santa Fé à Corrientes, soient plus de 300 km. La technique locale est surtout la pêche au vif « morena, cascarudo, anguila, etc. ».
C’est une pêche active où il s’agit d’animer le vif en le laissant dériver dans le courant et en effectuant des relâchés fréquents.
Un filet de poisson est également employé avec succès. La pêche aux leurres donne surtout de bons résultats de mi-décembre à fin janvier lorsque les eaux sont chaudes et les dorados attaquent férocement poissons-nageurs, cuillers ondulantes et autres cuillers tournantes.
Le centre de pêche possède quatre « lanchas » de 4,30 m motorisées par des 50 cv, équipées de porte-cannes et de sièges pour votre plus grand confort. Poisson mythique du bassin du Parana, le dorado est un proche parent du tiger fish africain, aussi spectaculaire dans ses sauts que dans ses « runs » toujours puissants. Son attaque est violente et peut vous arracher la canne des mains. Sa magnifique robe or et ses nageoires vermillon scintillent au soleil. Son poids moyen va de 3 à 10 kg avec des spécimens de plus de 20 kg capturés tous les ans sur notre zone . Prendre 25 dorados par jour est tout à fait possible mais les caprices de la pêche peuvent toujours subvenir. Des crues intempestives, des eaux chargées de boue, une température excessive, etc. Une équipe de 3 pêcheurs a réalisé le record avec une pêche extraordinaire de 103 poissons… en une seule journée. Pourquoi pas vous ?

Les deux espèces de surubis, le « pintado » et « l’atigrado » représentent un autre challenge pour le pêcheur sportif, surtout lorsque l’un des ces silures argentins est piqué dans une fosse profonde et s’appuie sur un courant puissant. On le capture pendant la recherche du dorado surtout avec les esches carnées (vifs ou filets de poisson). Son aspect est proche d’un silure qui aurait la tête aplatie du brochet, sa voracité est grande avec des périodes d’activité plutôt en début et en fin de journée. Dans le secteur de pêche, des spécimens de 4 à 20 kg sont sortis mais leur poids peut dépasser les 60 kg surtout si on lui applique une technique de pêche plus spécifique à soutenir. Les piranhas sont pêchés au filet de poissons en attendant un gros départ de surubi…

Saison De octobre à fin mars.

ARGENTINE PECHE PRATIQUE


Pêche au lancer


Une canne à action de pointe assez raide est nécessaire (dans la technique de tirette au vif il faut parfois ferrer 60 mètres du bateau) la taille peut varier de 2 à 3 mètres et la puissance de 20 à 80 grammes (genre mort manié brochet).
Le moulinet devra être équipé d’un frein très fiable (genre Daïwa 4000HIA, BG 30). Un bon nylon 35 centièmes ou encore mieux une tresse 20 à 30 lbs conviennent pour le Dorado et le Surubi.
Les leurres qui fonctionnent bien sont les cuillères ondulantes, type : (Inkoo, Eira, Toronto Wobler, Syclops…) les coloris or, bleu et argentés sont les meilleurs. Les cuillères tournantes genre (lusox n° 2,3) en dorée et argentée peuvent faire la différence dans les petits courants et feront un carton sur les Palomètas.
Les poissons nageurs à utiliser aussi bien en traîne qu’au lancer sont de taille assez volumineuses +/ - 14 cm (Rapalas magnum 14, Ristorap, Ratl rap, Fat rap, Super shad rap, Mann’s magnum strech, Luckycraft beefreeze, Yo Zuri Aile magnet…). Les couleurs rayées bleues, rayées vertes, firetiger, dorées et argentées sont les meilleures, ne pas oublier non plus le rouge et blanc qui certains jours fait la différence.
Pour la traîne et le Surubi à soutenir, une canne de 20 lbs avec moulinet à tambour tournant contenant 300 mètres de 40 centièmes ou tresse de 30 lbs permettent d’encaisser les rushs puissants des Zurubis et les attaques violentes des Dorados. Les mêmes leurres que pour le lancer fonctionnement surtout en version plongeante.
Pour le petit matériel prendre une pince à bec long, sleeves, plombs olives de 20 à 100 grammes, bas de ligne acier de 45 lbs minimum (indispensable), émerillons à agrafes 45 lbs, anneaux brisés, hameçons simples octopus 8 à 10/0 pour le vif et triples renforcés pour les leurres.

Pêche à la mouche


Une canne de 9 pieds, soie de 9/10 plongeante, moulinet adapté avec au moins 100 mètres de backing 30 lbs, gros streamers et mouches à brochet, bas de lignes acier indispensable.

Vêtements - Équipements


Prévoir des vêtements légers en coton (de préférence manches longues), pantalons, chaussures genre pataugas (des bottes et cuissardes sont disponibles gracieusement au camp), chapeau, lunettes polarisantes, un coupe vent pour les trajets tôt le matin et tard le soir et un imperméable en cas d’orages.
Ne pas oublier votre appareil photo, crème solaire et anti-moustique.

Climat


En Argentine, pendant la saison de pêche il peut faire très chaud (c’est l’été) jusqu’à 40 degrés, des orages peuvent survenir mais les précipitations violentes sont souvent de courtes durées.

Formalités, santé


Un passeport valide au moins six mois après le retour est nécessaire (pas de visa), aucune vaccination spécifique est demandée.