VOS PLUS BEAUX SEJOURS EN ARGENTINE | NOUS CONTACTER
HACIENDA LA HUERTA : 16, RUE JEAN-BAPTISTE CHOPIN - 69009 LYON
TELEPHONE : 06 82 41 20 16

tarjeta turismo argentina les ruines de salta
Période de voyage
du 1 septembre au 30 avril.

salta


HISTOIRE ET ARCHITECTURE


(source wikipedia)

La ville de Salta fut fondée le 16 avril 1582 par l'Espagnol Hernando de Lerma, qui exécutait les ordres du vice-roi du Pérou, Francisco de Toledo, afin d'y créer une escale pour les communications entre Lima et la lointaine Buenos Aires. Durant la période coloniale, la population prospéra rapidement car la ville fournissait des matières premières pour l'opulente Potosí. Salta fit partie de la vice-royauté du Pérou jusqu'en 1776, lorsque la couronne espagnole créa la Vice-royauté du Río de la Plata. En 1783 elle fut désignée capitale de l'Intendance de Salta del Tucumán.

À l'époque de la Révolution, la ville fut le quartier général des expéditions dans le Haut Pérou (Bolivie occidentale actuelle). En lutte contre les realistas (ou royalistes) espagnols et pro-espagnols, les escadrons de gauchos (cavaliers paysans) sous le commandement du général Güemes se distinguèrent particulièrement. En 1813 les troupes argentines sous les ordres de Manuel Belgrano obtinrent la victoire décisive sur les realistas, lors de la bataille de Salta, et ce grand succès militaire laissa pratiquement libre la plus grande part du territoire argentin.

Après l'indépendance (proclamée en 1816), la ville se trouva économiquement ruinée et tomba dans une période de décadence pendant une bonne partie du XIXe siècle. Cependant vers les années 1890, avec l'arrivée du chemin de fer et l'immigration définitive de nombreux Espagnols, Italiens et Arabes (Syriens et Libanais en particulier), l'économie locale acquit une nouvelle vigueur.

Depuis le milieu du XXe siècle, la ville connaît une croissance démographique accélérée, passant de 115 000 habitants en 1960 à presque 500 000 en 2001

Salta est la ville argentine qui a le mieux préservé son ancienne architecture coloniale. Elle possède d'importantes constructions, comme le Cabildo (mot espagnol signifiant ici bâtiment du conseil municipal), la Cathédrale et l'église San Francisco.

Le Cabildo est l'édifice colonial le plus ancien de la cité. Les travaux de construction débutèrent vers 1780 sous la direction d'Antonio de Figueras. Sa tour ne fut élevée que plusieurs années après. Plus tard encore le Cabildo fut partiellement démoli : la salle capitulaire disparut. En Argentine aussi les incultes ont fait des ravages. En 1945, il fut restauré par l'architecte Mario Buschiazzo, qui participa également à la reconstitution de l'original du Cabildo de Buenos Aires et à la reconstruction de la Casa de la Independencia. Le Cabildo de Salta est le Cabildo le plus complet et le mieux conservé d'Argentine.
Actuellement, il est le siège de deux musées : le Musée Historique du Nord à l'étage inférieur et le Musée Colonial et des Beaux Arts, au niveau supérieur.

La Cathédrale de Salta fut construite à l'endroit où se situait la première église majeure de la ville. L'édification date de la seconde moitié du XIXe siècle. Elle est inscrite monument historique national. Dans l'abside, a été aménagé le Museo Catedralicio (musée de la cathédrale).

L' Iglesia de San Francisco (église de Saint François) est un des plus beaux édifices religieux de style néoclassique du XIXe siècle en Argentine. Sa façade et ses murs rouges apparaissent bien souvent sur de nombreuses cartes postales de la ville.

Le Museo de Arqueología de Alta Montaña (musée archéologique de haute montagne) en abrégé MAAM est aussi une des grandes attractions du centre de la ville. On y expose les éléments découverts dans un sanctuaire de haute montagne de la culture Inca, y compris les Momias de Llullaillaco (momies découvertes au sommet du volcan Llullaillaco).

Parmi les autres lieux d'intérêt, il y a les musées des Beaux Arts (Bellas Artes) et de la ville, la Legislatura (parlement provincial) et la maison de Martín Miguel de Güemes.

Dans un tout autre domaine, c'est à Salta que le Tren de las Nubes ou train des nuages commence son parcours. La voie ferrée effectue une promenade particulière dans la région de la Puna, un haut-plateau (Altiplano) quasi désertique, avec d'énormes contrastes tout au long de son parcours. Ce train réalise l'ascension de la Cordillère des Andes dans la province de Salta. Une de ses destinations est la ville de San Antonio de los Cobres. Mais la voie ferrée continue en fait au Chili, jusqu'au port d'Antofagasta sur l'Océan Pacifique.

Depuis la cime du Cerro San Bernardo, qui domine de 200 mètres le niveau de la ville, on a une superbe vue de la cité et de la Vallée de Lerma.


L'excursion la plus intéressante afin d'avoir un aperçu global de la région consiste à faire la route qui relie Salta à Cafayate.